Accueil > Sports individuels > DPL Racing > Riviera Classic de Christine

DPL Racing

Riviera Classic de Christine

Share |

Samedi 19 mars, je vais en train à Cap d’ail rejoindre un club de coureurs venus de Lille dont je connais un membre. Ils ont décidé de prendre le sentier du littoral entre Cap d’ail et Monaco pour passer au retrait des dossards puis visiter Monaco. Je me joins à eux (plus d’une trentaine). Nous faisons une belle balade, je récupère mon dossard, je monte jusqu’au Palais avec le groupe puis je les laisse pour reprendre un train et rentrer manger.

Dimanche 20 mars. Départ de Nice avec Francky et Cricri qui me prennent au passage. Francky nous laisse à Cap d’ail pour partir en voiture avec petit Franck et Cricri et moi avons tout notre temps pour nous rendre sur Monaco, nous garer, visiter les toilettes monégasques, aller chercher son dossard, faire coucou aux personnes que nous connaissons. Puis nous décidons de nous échauffer et nous sommes bien, le soleil est sorti ! Echauffement sur 4km et c’est déjà l’heure de prendre le départ.

Nous ne sommes pas placées devant mais y’a pas foule (environ 600 coureurs). Par contre, je suis un peu gênée quand même par deux gars qui font barrage devant moi...j’arrive pas à me faufiler, tant pis. Nous sortons du port pour passer sous un tunnel avec faux plat montant puis faux plat descendant. A la sortie du tunnel, la fille qui court à mes côtés se présente, nous avons une amie en commun...ça papote, ça papote....nous repassons sous le tunnel, je comprends pas trop, je m’attends à faux plat montant puis descendant mais en fait c’est pas exactement le même tunnel mais un autre parallèle plus plat. Nous repassons au dessus du port et attaquons un virage vers la gauche pour commencer à monter par les boulevards surplombant le port : ça monte gentiment, puis virage à droite en petite côte raide, encore de la montée régulière, une petite côte, un tunnel.....et déjà le ravito du 5ème. Je me douche et là ça va beaucoup mieux ! Du coup je lâche un peu ma compagne, surtout que ça commence à descendre peu après, yihaaaaaaa !

Après, du plat et demi tour pour revenir le long de la plage, puis encore un tunnel et nous voilà sur le port. Là je suis pas asphyxiée mais j’ai plus de jambe. J’arrive à remonter deux gars et je vise un couple d’italiens devant moi. Le monsieur encourage sa femme. Je les double mais ça lui plait pas, il pousse sa femme et me redoublent tous les deux....je reviens à leur niveau, je sors trois embrouilles en italien et hop j’accélère en même temps (oui je suis une vilaine) et là ils arrivent pas à suivre. Je finis comme je peux, pas essoufflée mais impossible de sprinter. Temps officiel 54’58, 32ème SEF sur 73 (+ 2 abandons).

Le temps de passer le ravito avec bière comprise, de retrouver des coureurs que je connais et qui ont terminé bien avant moi et voilà déjà Cricri. Mais elle papote, elle papote avec un gars et sort pas du ravito...en fait elle tapait la discute avec le premier !

Nous retournons à la voiture pour nous changer puis je laisse Cricri près de l’arrivée où elle attendra Francky et les autres membres de notre équipe qui ont choisi l’option 23.8 km (Vintimille-Monaco). Je remonte le parcours du 23 pour retrouver une autre amie qui fait des photos des coureurs. Je veux prendre aussi des photos, je repasse le tunnel, voilà déjà les premiers coureurs....puis je me place près de la plage pour faire mes photos. Francky arrive vite ! Je prends des clichés, j’encourage les coureurs connus et inconnus, je vois tous les lillois passer. Je recroise mon ami italien qui avait fini avec moi la course de Noël. Une fille qui ne peux plus marcher à cause de crampes reste quelques minutes à mes côtés pour faire des étirements, j’encourage, j’encourage !

Puis c’est la panne de batterie alors je décide de remonter encore le parcours à la rencontre d’une amie V3. Le vent se lève, j’arrive sur Roquebrune et je décide d’attendre là. Mon amie arrive, je l’accompagne en trottinant (pas facile en jeans avec sac à dos) jusqu’à l’arrivée. Son mari (qui a terminé avant) nous rejoint aussi, elle a des crampes, nous la soutenons et elle terminera même en sprintant !

Pour finir, un repas entre amis à la brasserie de Monaco ! Une bien belle journée.

Je rentre avec des courbatures, ça faisait longtemps après un 10km. Faut dire qu’en tout je me suis bien tapé 20 bornes aussi.

4_bis.jpg 7.JPG