Accueil > Sports collectifs > A.N.I.C.E.S > Randonnée : Du soleil et des copains !

A.N.I.C.E.S

Randonnée : Du soleil et des copains !

Share |

"Il est tôt, très tôt, je ne sais même pas si le soleil est déjà levé. En tous cas moi oui, depuis une heure…. Je suis dans le tram qui doit me mener à l’association, il est environ 7h10.

Ça y est, j’y arrive. Gilbert, Henri, Thomas et Pascal (dit Luigi) sont déjà là ! Puis Vanessa arrive enfin, et nous pouvons nous installer dans le véhicule, direction Saorge.

1H15 plus tard, nous y sommes. En attendant Jordi, Thomas a le temps d’acheter un mini-déjeuner pour mettre dans son mini-sac de p’tit jeunot. Les équipages se forment : Vanessa retrouve son Riton préféré, Luigi et Gilbert feront la route ensemble et Thomas et moi (au fait moi c’est JP : pour ceux qui ne me connaissent pas, désolé, pas le temps de me présenter ici…) sommes prêts pour les sommets.

Un petit parcours dans le village de Saorge, vanté par les uns, dénigré par les autres car il faut reconnaître que ça s’effondre un peu par endroit comme notre société qui fout le camp par bribes (mais je m’égare peut-être…lol)….

Enfin ça y est, nous commençons notre ascension à grand renfort d’explications sur la botanique généreusement distillées par Jordi. Puis sur les coups de 10H45 (soit pastis -30 minutes en principe) ça se corse un peu, puisque nous abordons une montée de 350 mètres vers le col de Peïremont.

Enfin une étendue herbeuse nous ouvre les bras, pour le traditionnel pique-nique, agrémenté du vin rouge désormais incontournable, ainsi que du chocolat en fin de repas.

Mais il faut vite partir, car les nuages s’amoncèlent : c’est du moins ce que les paires d’yeux disponibles transmettent à des cerveaux plus ou moins fonctionnels, car nous, aveugles insouciants, ne ressentons que la chaleur bienfaisante du soleil sur nos peaux encore trop blanches pour pouvoir crâner au bureau…. (Mais je m’égare encore !)

C’est donc une descente un peu conditionnée par la pluie à venir (qui finalement n’arrivera jamais : je tue le suspense pour ceux qui n’ont pas le temps de tout lire) que nous amorçons. L’arrivée se fait 1H30 plus tard à Saorge, village finalement pas si mal sous le soleil, notamment parce que contrairement à certains autres bleds de cette vallée inhospitalière (lol), il offre la possibilité de partager le verre de l’amitié !

Convivialité et bonne humeur ont évidemment agrémenté cette très agréable journée de randonnée printanière.

Le retour sans encombre nous ramènent dans notre bonne ville de Nice, où nous attendait encore l’accomplissement de notre devoir électoral. Mais là, je ne raconte pas, ça relève du secret de l’isoloir !

JP