L’OGC Nice tout en contrôle

lundi 4 février 2013, par Webmaster

Battus face à Bordeaux le week-end dernier, amoindris pour un déplacement chez une équipe en quête de rachat, la rencontre à Brest avait tout du match piège. Un traquenard qui n’en fut finalement pas un, la faute à des Aiglons maîtres de leur sujet pendant 90 minutes et qui, à la faveur de buts inscrits au début de chaque période, ont coupé les ailes à un adversaire dans le doute.


Pourtant, la soirée ne commençait pas forcément bien pour l’équipe de Claude Puel. Privé de Civelli (suspendu), Digard (blessé) et Traoré (sélection), le onze niçois devait faire rapidement sans Cvitanich, touché à la cuisse droite et remplacé dès la dizième minute par Pentecôte. Une défection qui n’allait pourtant pas perturber l’allant niçois puisque cent vingt secondes plus tard, à la suite d’un corner consécutif à une superbe action de Pentecôte justement, Nemanja Pejcinovic faisait trembler les filets (1-0, 13e).

Dominateur en milieu de terrain avec une paire "bis" Anin - Abriel impeccable, Nice mettait son empreinte sur la partie. Bauthéac servi par Pentecôte (21e), Pentecôte lancé par Anin (36e) mettaient à nouveau Thébaux en danger. La seule opportunité des locaux, à la 45e minute, était sanctionnée d’un hors-jeu...

Inexistants en première période, les Brestois, certainement bougés par leur entraîneur à la pause, ont vu leurs plans tomber à l’eau après 20 secondes de jeu en seconde période lorsque la frappe de Meriem, sur un centre de Bauthéac, était déviée dans son propre but par Ferradj (2-0, 46e). Sifflé par son public, incapable de se révolter, le Stade Brestois était K.-O. debout. Le Gym, qui avait perdu Pentecôte au passage (remplacé par Bosetti) aurait même pu créer l’écart en contre par Meriem ou Anin. Fort de cet avantage de deux but, les hommes de Claude Puel ont géré tranquillement la dernière demi-heure de la partie pour signer leur second succès consécutif hors de leur base.

Avec 38 points en 23 journées, les Aiglons ont déjà assuré leur maintien. Mais, cinquièmes au classement à égalité de points avec le 4e, ils peuvent désormais se concentrer sur le haut du classement. La réception de Lorient, 8e, samedi prochain au Ray, leur permettra d’en savoir plus sur leur capacité à se maintenir dans les hautes sphères de la Ligue 1.

Pour plus d’informations : www.ogcnice.com

A Brest, Stade Francis Le Blé, OGC Nice bat Stade Brestois 2 à 0 (mi-temps 1-0)

10.000 spectateurs environ

Arbitre : M. Lannoy

Buts : Pejcinovic (13e), Ferradj (46e csc) pour Nice

Avertissements : Martial, Grougi, Kantari, Benschop à Brest ; Abriel à Nice

Brest : Thébaux - Mendy, Martial, Ferradj, Kantari (cap.) - Grougi, Raspentino (Dernis, 65e), Chafni (Auras, 56e), Sissoko - Touré (Soumah, 75e), Benschop

Nice : Ospina - Genevois, Gomis, Pejcinovic (cap.), Kolodziejczak - Anin, Abriel - Eysseric, Meriem (Pied, 81e), Bauthéac - Cvitanich (Pentecôte, 11e ; Bosetti, 49e)


Webmaster

OGC Nice Football

Mots-clés

Accueil