Accueil > Sports individuels > DPL Racing > Ekiden vu par Jocelyne

DPL Racing

Ekiden vu par Jocelyne

Share |

Un marathon en relais à 6 ...

Ekiden de Toulon : un marathon en relais à 6, super journée avec une équipe au top !

Ma troisième course : l’Ekiden de Toulon. Encore une nouvelle expérience. Départ de Nice à 5h40, en covoiturage. Véro a récupéré Jean-Pascal puis mon tour et direction Antibes pour prendre Christel et les 2 Franck.

Temps maussade. Mais le moral est là. Arrivée à Toulon vers 7h30. Nous trouvons in extremis une place au parking à côté du départ. Petit repérage des lieux. Récupération des dossards (équipe 25 sur 104). Petit Franck s’échauffe et l’heure du départ arrive. Je me charge de filmer et Chris des photos. Bon départ et à tour de rôle nous nous passons le relais (un chouchou blanc). Je laisse le soin à mes coéquipiers de raconter leur épopée... Après avoir vu JP passer au km3, je pars me changer et m’échauffer. Petit répérage du parcours sur le premier kilomètre.

Je commence à me mettre la pression. Je m’installe dans le sas des relais et puis JP est annoncé. Et c’est parti ! Je passe donc en cinquième position et je pars sur les coups de 10h40. Je pars vite, comme d’habitude... Je me freine un peu car je sais qu’au km1 il y a une petite montée. Puis descente sur le jardin d’enfants et je longe le bord de l’eau. J’ai presque envie de m’arrêter pour admirer le paysage.

NON ! ah zut, c’est vrai que je suis attendue. Tant pis, je remonte. Un coureur de Marseille me double, grrr, je ne le lâcherai pas non mais ! je lui colle aux baskets jusqu’au km 4. Le temps est long entre les km 3 et 4 ! Mes supporters sont là heureusement. Allez au 4, c’est décidé, je le double. Ouf ! c’est dur et là Franck surgit pour m’encourager. J’ai du mal mais il est derrière moi à m’encourager. Si je m’arrête, je vais me faire eng... bon ben pas le choix, je m’accroche.

J’ai envie de vomir (je me retiens, ça ferait sale et ce serait glissant). Allez, je sais que la fin s’approche. J’accélère encore. Dernier virage et là panique à bord : le chouchou ! faut que je l’enlève. Je m’emmèle les pinceaux avec tous mes bracelets. Mais ça y est, Véro est là et m’attend, je passe le relais... Vidée !!! Comme d’habitude, je ne regarde pas vraiment ma montre. J’ai dû faire dans les 25 mn. Je verrais les résultats. Enfin, merci à toute l’équipe, super entente.

Pas déçue d’être venue.

Ekiden1.jpg