Accueil > Jeux de boules > USCCA Pétanque > Article sur Béatrice Edwige !

USCCA Pétanque

Article sur Béatrice Edwige !

Share |

Tous béats

L’équipe de France a bien négocié son premier match de préparation avec un succès (29-27) face à la Roumanie jeudi soir à Roanne pour une précieuse victoire à 10 jours du coup d’envoi du Mondial au Danemark (5 au 20 décembre). Indispensable en défense et efficace en attaque, Béatrice Edwige est devenue une Femme de Défis incontournable alors qu’elle compte seulement 10 sélections. Quatre tentatives et quatre buts, soit un total porté à 6 unités en sélection, Béatrice Edwige a une nouvelle fois marqué les esprits. À Roanne, dans une Halle André Vacheresse bondée, elle a fait montre de toutes ses qualités. Athlétique et appliquée, elle a rayonné au sein du collectif pendant une grosse demi-heure, une façon de ne pas trop l’exposer avant le programme gargantuesque qui attend les Bleues. « Je lui demande beaucoup en attaque et défense où elle est une pièce essentielle, explique Alain Portes. Sur les matches importants elle jouera plus. Elle n’avait pas joué avec son club depuis deux semaines et elle a un peu cherché son souffle. Il fallait en tenir compte. »

Et le coach des Femmes de Défis de valoriser la sociétaire de l’OGC Nice. « Elle a un vrai potentiel physique et beaucoup de qualités. Elle doit progresser au niveau technique avec le ballon et elle masque bien ses défauts, c’est une qualité », apprécie aussi le patron de la sélection qui dispose d’un profil différent au poste de pivot avec Laurisa Landre également précieuse face aux Roumaines. En l’absence de Nina Kanto (insuffisamment remise de son intervention au genou), les Femmes de Défis comptent notamment sur le duo Edwige-Landre pour annihiler les attaques et offrir des solutions au cœur des défenses adversaires. « J’ai joué dix bonnes minutes en défense et attaque mais il ne faut pas trop en faire car ça m’essouffle et je risque alors d’être moins performante en défense, rapporte humblement celle qui vient de fêter ses 27 ans. Nous progressons à chaque sortie et nous avons sécurisé la défense. »

Alexandra Lacrabère : « je ne suis pas surprise » « Elle joue juste et ce n’est jamais un hasard lorsqu’elle est démarquée, Alexandra Lacrabère la guide bien, fait remarquer le coach. « On joue ensemble en club et forcément nous avons beaucoup d’affinités. Elle joue en attaque à Nice et elle a progressé dans sa prise de balle, je ne suis pas surprise par ses prestations que je trouve logiques, rapporte Alexandra Lacrabère. J’avais le même type de relations avec Julie Goiorani lorsque nous jouions à Brest. Et d’ajouter : j’ai aussi des affinités avec Laurisa Landre et toutes deux ont livré hier de belles prestations. » Béatrice Edwige apprécie naturellement sa complicité avec l’arrière droite : « Il y a encore des petits réglages à effectuer. Je suis hyper surprise de la confiance que m’accorde Alain en attaque même si nous travaillons en ce sens à l’entraînement. »

Alain Portes : « Un souffle nouveau » Dès le samedi 5 décembre du côté de Kolding, Béatrice Edwige devrait prendre part à sa première compétition majeure. Face à un redoutable adversaire, l’Allemagne, elle sera mise à contribution. Pas matière à inquiéter celle qui croque son aventure en équipe de France à pleines dents. Toujours souriante, sa bonne humeur et son enthousiasme rayonnent sur et en dehors du terrain. « Edwige a créée un souffle nouveau dans l’équipe, à la fois sur le travail et la bonne humeur. C’est le type de joueuse que l’on recherche, car elle apporte sa dynamique au groupe », rapporte le coach qui devrait préserver ses atouts les plus précieux ce samedi face à Cuba pour offrir un temps de jeu accru aux jeunes pousses.

Article provenant de : site des Femmes de Défis http://www.femmesdedefis.com/actual...